Qu’est-ce qu’un investissement responsable en immobilier ?

Suite à l’article Qu’est-ce qu’un bâtiment durable ?, tournons-nous maintenant vers l’investissement.

Une démarche d’investissement responsable en immobilier vise à minimiser les impacts environnementaux des actifs et assurer une contribution sociétale positive. Cet objectif repose sur quatre piliers : la gouvernance de la démarche, la transparence, l’acquisition d’actifs, l’amélioration et le choix des locataires.

Cela implique de structurer la gouvernance sur les sujets ESG. La direction doit être impliquée et une équipe dédiée à l’élaboration et au suivi de la démarche.

La démarche doit être transparente et les parties prenantes internes et externes impliquées. Une démarche transparente repose sur une méthode claire, vérifiée par un OTI et une communication honnête sur les avancées et les points d’amélioration.

Une démarche responsable s’appuie sur des critères Environnementaux, Sociétaux et de Gouvernance (ESG) pour la sélection des actifs. L’OID propose 18 enjeux ESG dans le Baromètre de l’Immobilier Responsable, issus de l’analyse des matrices de matérialité communiquées par les acteurs du secteur. La contribution à un besoin sociétal peut être recherchée lors de l’acquisition. Il s’agit de l’impact social positif, enjeu étudié dans le Baromètre. Investir dans l’hébergement d’urgence, des logements étudiants ou seniors abordables, en sont autant d’exemples.

Une démarche responsable s’inscrit dans un objectif de progrès et d’amélioration des actifs, appuyée par des objectifs, un plan d’actions et des indicateurs de suivi et de performance. Cela inclut notamment une démarche d’amélioration énergétique, d’amélioration du confort des occupants, d’adaptation du bâtiment au changement climatique, ou encore d’amélioration de la prise en compte de la biodiversité sur site.

Une démarche d’investissement responsable peut également contribuer à une économie durable via le choix des locataires. Elle peut permettre de soutenir les acteurs de l’ESS, qui peinent à accéder au marché immobilier. Sujet peu abordé pour l’instant, cette démarche pourrait également signifier exclure de potentiels locataires, à l’image des fonds à sélection best-in class (sélection des entreprises au sein d’un même secteur d’activité), best-in-universe (sélection des entreprises indépendamment de leur secteur d’activité) ou best-effort (sélection des entreprises dans une démarche d’amélioration sur les enjeux ESG). Le choix des territoires d’implantation et l’identification des besoins en amont de l’acquisition sont d’autres éléments qualifiant les investissements responsables.

PARTAGEZ CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin
Partager sur email
Partagez par E-mail

Plus d'ARTICLEs

CEE, CPE, Label bas-carbone : retour sur l’atelier du 25 juin 2020 sur les dispositifs environnementaux

10 juillet 2020

Loi PACTE – Un an après : focus sur l’investissement responsable et la RSE

1 juillet 2020

Actualités, événements : que s’est-il passé pour l’immobilier responsable en juin 2020 ?

30 juin 2020