L’OID lance un MOOC pour accompagner la décarbonation du secteur du bâtiment

Après la publication du MOOC sur l’amélioration énergétique des bâtiments tertiaires en 2019, celle du MOOC Bâtiments et Biodiversité en 2020 et celle du MOOC Adaptation des bâtiments au changement climatique fin 2021 c’est au tour du MOOC Bâtiments et Changement climatique : Quelles stratégies d’atténuation ?  coporté avec la société Wild Trees d’entrer en scène avec le soutien du Plan Bâtiment Durable et de l’ADEME.

Le secteur du bâtiment génère près d’un quart des émissions et représente presque la moitié des consommations énergétiques annuelles françaises. Il s’agit d’un secteur clef de l’atténuation du changement climatique. Le MOOC Bâtiments et Changement climatique : Quelles stratégies d’atténuation ? doit permettre aux acteurs de l’immobilier de se saisir des enjeux liés à la décarbonation du secteur.

Comprendre les grands enjeux de l’atténuation dans le bâtiment

Pour espérer maintenir le réchauffement climatique en dessous des +2°C, seuil crucial pour limiter ses conséquences, les accords de Paris prévoient la quasi-décarbonation des activités les plus émissives, dont celles liées au bâtiment à horizon 2050. En France, la Stratégie Nationale Bas Carbone-2 traduit cet objectif en proposant des trajectoires d’émissions. Elle vise notamment une réduction de moitié des émissions du secteur du bâtiment à l’horizon 2030 par rapport à 2015. L’enjeu est de taille.

Pour atteindre cet objectif, il est important d’actionner tous les leviers de décarbonation :

  • La réduction drastique des consommations énergétiques via l’amélioration de la performance du bâtiment (pour les bâtiments neufs et existants au travers notamment de rénovations énergétiques) ;
  • La décarbonation des sources énergétiques, à l’échelle du bâtiment via notamment le recours à des énergies renouvelables, à l’échelle des réseaux de chaleur et de froid et enfin à l’échelle du mix énergétique français.
  • Le changement des comportements des utilisateurs et la sobriété.

Ces cibles ne peuvent être atteintes sans embarquer toute la chaîne de valeur de l’immobilier, du concepteur du bâtiment jusqu’aux occupants en passant par les promoteurs, les gestionnaires, ou encore les collectivités.

Appréhender un cadre réglementaire dense

La décarbonation du secteur s’appuie en Europe et en France sur un cadre réglementaire dense touchant tous les acteurs de l’immobilier et toutes les étapes de la vie du bâtiment. Ce cours en ligne a notamment pour objectif de dresser un panorama des enjeux réglementaires attenants aux enjeux carbone dans le secteur de l’immobilier. Il sera l’occasion de faire le point sur :

  • La RE2020, nouvelle réglementation pour les bâtiments neufs. A la différence des réglementations thermiques qui l’ont précédées, la RE2020 intègre un indicateur carbone permettant ainsi de prendre en compte l’impact du bâtiment sur tout son cycle de vie ;
  • Le décret tertiaire et la refonte du DPE Logement se concentrant sur les bâtiments existants, le premier en s’appuyant sur des consommations réelles, la seconde via un mode de calcul harmonisé permettant de comparer les performances des bâtiments ;
  • La taxinomie européenne, référentiel transversal visant à réorienter les flux financiers vers des activités économiques considérées comme durables.

Ce cours sera également l’occasion de faire le point sur un certain nombre de directives européennes comme le paquet énergie climat, l’Energy Performance Building Directive ou encore le plan Fit for 55.

Mettre en place une stratégie de décarbonation

L’objectif principal de ce MOOC est de donner aux acteurs de l’immobilier les clefs pour réduire l’empreinte carbone de leurs activités. A ce titre, deux échelles y seront traitées :

  • L’échelle du bâtiment

A l’échelle du bâtiment, l’enjeu carbone doit être intégré à toutes les étapes du cycle de vie :

  • La construction. Ainsi, ce MOOC traitera notamment des matériaux bas-carbone, de l’architecture bioclimatique, de l’architecture frugale, de la construction modulaire… et de bien d’autres leviers permettant de réduire l’impact carbone de cette étape du cycle de vie. Construire bas carbone c’est avant tout construire à la juste mesure des besoins et éviter toute addition inutile. Démolir pour reconstruire est un paradigme qui n’a plus sa place dans une économie décarbonée. Les solutions de réhabilitation des bâtiments doivent être systématiquement étudiées afin de réduire l’impact carbone du secteur mais également utiliser de façon efficiente les ressources.
  • L’exploitation des bâtiments via l’amélioration de la performance énergétique de l’enveloppe et des équipements du bâtiment, la décarbonation des sources énergétiques mais également l’optimisation de son utilisation au travers du pilotage et de la sobriété. La majorité du parc de 2050 est déjà construite. Les bâtiments existants sont un enjeu clef de décarbonation du parc.
  • Les transformations du bâtiment sur son cycle de vie, et en particulier des rénovations énergétiques. L’objectif ici sera de comprendre comment minimiser le temps de retour carbone soit le temps nécessaire pour que les économies d’émissions de gaz à effet de serre réalisées par une rénovation énergétique compensent l’empreinte carbone initiale de la rénovation.
  • La fin de vie du bâtiment, pour cette étape les solutions de rénovation lourde de déconstruction sélective et en dernier lieu de démolition seront explicitées.

Des outils peuvent permettre aux acteurs de l’immobilier de mesurer et réduire l’empreinte carbone d’un bâtiment. C’est le cas notamment de l’analyse de cycle de vie, dont les principes seront développés dans ce cours.

  • L’échelle du patrimoine immobilier

Pour mettre en place une stratégie de décarbonation à l’échelle du parc immobilier, la première étape est de bien connaître son patrimoine afin d’identifier sa dépendance carbone qui représente un risque de transition pour les acteurs de l’immobilier. La question qui se pose alors est de prioriser les actions de décarbonation sur le parc. Ces deux questions complémentaires seront traitées dans la troisième séquence de ce MOOC.

Comme pour l’échelle bâtimentaire, des cadres et outils existent comme les trajectoires de décarbonation à +1,5 ou +2°C, les labels et certifications, ou encore l’émergence d’une valeur verte permettant de récompenser économiquement les bâtiments vertueux sur le plan environnemental.

Retours d’expériences, témoignage d’experts, quizz, vidéos explicatives et documents complémentaires alimenteront cette formation en ligne accessible à toutes et tous gratuitement sur la plateforme MOOC Bâtiment Durable. Pour toutes informations complémentaires, ou pour être accompagné.e.s pour diffuser ce MOOC à l’intérieur de votre structure, n’hésitez pas à contacter l’équipe pédagogique à cette adresse : mooc-atténuation@o-immobilierdurable.fr.

PARTAGEZ CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin
Partager sur email
Partagez par E-mail

Plus d'ARTICLEs

Actualités, événements : que s’est-il passé pour l’immobilier responsable en novembre 2023 ?

30 novembre 2023

L’OID fête deux ans d’action pour plus de biodiversité dans l’immobilier avec le Biodiversity Impulsion Group

30 novembre 2023

GRESB results: high commitments, but still a long way to go for the real estate sector

21 novembre 2023