Label ISR immobilier : comment analyser son déploiement ?

Dans le cadre du Baromètre 2020 de l’Immobilier Responsable de l’OID, 99% des sociétés de gestion déclaraient posséder une démarche ESG sur leurs actifs immobiliers. Un sujet qui semble donc avoir bien été identifié à l’échelle des sociétés de gestion, mais qui peut se traduire de manière inégale entre les différents fonds immobiliers. Afin d’assurer plus de transparence, le Label ISR a été ouvert en 2020 aux fonds immobiliers. Après trois mois, 6% du marché des FIA immobiliers était déjà labellisé. Un succès donc, qui semblerait témoigner d’une certaine maturité du secteur sur les enjeux extra-financiers. Mais qu’en est-il réellement ?

 

Les particularités de la gestion immobilière

Contrairement aux valeurs mobilières, les sociétés de gestion détiennent un contrôle direct sur les choix de gestion des biens immobiliers : choix des prestataires, renouvellement des équipements, management de la performance énergétique, travaux de rénovation, etc. Cette forte capacité d’impact, qui caractérise la finance immobilière, donne une plus grande responsabilité aux acteurs pour garantir l’atteinte des objectifs environnementaux et sociaux qui sont fixés pour le parc bâti en France. En outre, l’univers des actifs immobiliers se caractérise par une forte inertie : seul une faible partie se renouvelle chaque année et la durée de vie des bâtiments s’étale sur plusieurs décennies. L’enjeu principal réside donc dans l’amélioration du parc existant, comme en témoigne le plan gouvernemental de rénovation environnementale des bâtiments, ou encore le Dispositif Eco-Energie Tertiaire pour les actifs de bureau.

 

La déclinaison du Label ISR pour les fonds immobiliers : le fort engouement des sociétés de gestion

Dans ce contexte, et pour intégrer les particularités des stratégies de gestion immobilière, une déclinaison spécifique du référentiel du Label ISR a été publiée en juillet 2020. L’ouverture de la possibilité de labellisation en octobre a tout de suite suscité l’engouement du secteur, qui attendait ce label depuis plusieurs années. Au 31 décembre 2020, 6% du marché des FIA immobiliers étaient labellisés ISR. Toutefois, le Label ISR souffre aujourd’hui de diverses critiques, comme l’a notamment noté l’Inspection Générale des Finances dans un rapport publié en mars 2021, qui titre « A moins d’une évolution d’ampleur, le Label ISR s’expose à une perte inéluctable de crédibilité et de pertinence ». Si ces critiques se concentrent essentiellement sur le référentiel pour les fonds de valeurs mobilières et non les FIA immobiliers, il semble essentiel d’évaluer la pertinence des critères retenus pour les fonds immobiliers ainsi que leur appropriation par les sociétés de gestion, qui servira à alimenter la procédure de révision du référentiel du Label ISR qui a été engagée par la Direction Générale du Trésor.

 

Bilan de cette première vague de labellisation 

C’est notamment l’objectif de l’OID, qui s’est assemblé avec l’ASPIM et Novethic, pour dresser un bilan de cette première vague de labellisation des fonds immobiliers. Analyse des codes de transparence, retours d’expérience des sociétés de gestion et des auditeurs, ou encore entretien avec les porteurs des labels existants pour les fonds immobiliers alimentent l’Observatoire 2021 des pratiques de labellisation ISR des fonds immobiliers.

Cette première édition, qui a vocation à devenir un rendez-vous annuel pour les sociétés de gestion, investisseurs et tous les acteurs des marchés financiers, sera disponible sur Taloen dès le 18 mai 2021.

En attendant, vous pouvez déjà vous inscrire à l’évènement organisé le 18 mai 2021 de 14h à 15h30 à l’occasion de cette publication, qui sera permettra de recueillir les réactions des acteurs du secteur sur les résultats.

Cliquez ici pour vous inscrire.

PARTAGEZ CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin
Partager sur email
Partagez par E-mail

Plus d'ARTICLEs

Nouvelle directive CSRD : Vers un élargissement des obligations de reporting

9 juin 2021

Des caractéristiques du territoire essentielles dans l’analyse de risque climatique du bâtiment

8 juin 2021

Décret d’application de l’article 29 de la Loi Energie-Climat : vers l’intégration accrue des risques climat et biodiversité

7 juin 2021