Baromètre des données énergétiques des bâtiments : des indicateurs indispensables pour évaluer leur performance réelle !

Le Baromètre permet de se situer par rapport à un benchmark, notamment dans le cadre de la taxinomie européenne

 

Depuis plus de dix ans, l’OID publie chaque année le Baromètre de la performance énergétique et environnementale des bâtiments- BPE. Les données concernant des actifs de bureaux, commerces, logistiques, et actifs résidentiels sont ainsi collectées, analysées et consolidées afin de calculer des indicateurs de performance et de permettre aux acteurs immobiliers de se situer par rapport au marché. Un travail d’autant plus essentiel que plusieurs dispositifs à l’échelle européenne et de la France – taxinomie européenne, ou Dispositif Eco-énergie tertiaire notamment – mettent l’accent sur les performances comparées des bâtiments.

Objectifs du Baromètre : des indicateurs de référence

Le Baromètre de la performance énergétique et environnementale des bâtiments est réalisé grâce à la contribution d’une trentaine d’acteurs majeurs de l’immobilier, bailleurs et utilisateurs, qui fournissent les données énergétiques et environnementales de leurs bâtiments. Ces données sont ensuite vérifiées par l’OID selon une méthodologie définie avec un groupe d’experts et auditée annuellement.

 

La contribution à la collecte de données permet aux contributeurs de recevoir un benchmark de la performance énergétique et environnementale de leurs bâtiments selon les critères ayant le plus d’impact sur les consommations énergétiques (surface des bâtiments, localisation, certifications en construction & rénovation, période de construction, etc.). Ce benchmark permet également d’identifier les bâtiments prioritaires en termes de consommation ayant à la fois une consommation surfacique et un volume de consommation énergétique élevés, afin de prioriser les actions correctives à apporter.

Retrouvez le BPE 2021 à ce lien.

Répondre aux ambitions portées par la taxinomie à l’échelle européenne

Pour les acteurs paneuropéens, déterminer le positionnement de leurs bâtiments par rapport à leurs pairs devient crucial. En effet, la taxinomie européenne engage un vaste mouvement d’harmonisation de ce que doit être – pour le secteur de l’immobilier – un bâtiment durable, partout en Europe. Ce référentiel commun doit à terme s’appuyer sur des critères d’exigence concernant 6 enjeux que sont l’atténuation du changement climatique, l’adaptation au changement climatique, la gestion de l’eau, l’économie circulaire, la prévention de la pollution, et un écosystème sain. Par ailleurs, le dispositif prévoit que ces 6 enjeux doivent respecter un seuil d’exigence minimal, le DNSH – Do No Significant Harm. C’est donc désormais des actifs durables au profil équilibré vers lesquels les financements européens doivent en priorité être fléchés.

Concernant l’atténuation au changement climatique, les critères d’exigence minimale et de contribution substantielle pour les activités d’acquisition et de propriété de bâtiments et dans le cas de bâtiments construits avant le 31 décembre 2020 se décomposent comme suit :

Source : OID 2022

Tandis que les classes DPE proposées sont extrêmement ambitieuses et se concentrent donc à l’heure actuelle sur un très faible nombre de biens, les Top15% et Top30% du marché deviennent des repères indispensables pour les acteurs.

Pour répondre à ce besoin de benchmark, le Baromètre abordera donc cette année la thématique de la taxinomie, en vue de produire des Top15% et Top30% opérationnels pour les acteurs.

Par ailleurs, l’OID élargit désormais son champ d’action à l’Europe, dans le cadre notamment de son programme européen ESREI – European Sustainable Real Estate Initiative. Ainsi, la collecte s’ouvre aux actifs situés dans les autres pays européens. En outre, alors que les acteurs s’apprêtent cette année à faire leurs premières remontées de données sur OPERAT dans le cadre du Dispositif Eco-Energie Tertiaire, l’objectif est de pouvoir calculer des indicateurs pour les typologies hôtels et actifs de santé ! Contactez-nous si vous souhaitez contribuer pour des actifs européens hors France ainsi que pour ces typologies.

Enfin, dans la lignée des collectes précédentes, des mises à jour et évolutions sont intégrés aux critères pris en compte. Ainsi, les critères de résilience sont complétés et mis à jour cette année dans le fichier de collecte. Ces critères fonctionnent en lien avec l’outil cartographique d’analyse de risques de l’OID Bat-ADAPT, qui va prochainement s’intégrer à une plateforme européenne intitulée Resilience 4 Real Estate – R4RE. La participation au BPE permet la complétion des caractéristiques de vos actifs sur la plateforme rendant possible un diagnostic de résilience précis sur votre patrimoine.

Répondre aux exigences de la taxinomie européenne, raisonner à l’échelle européenne, élargir le champ d’analyse : tels sont les objectifs de l’édition 2022 du Baromètre ! Merci à tous les contributeurs qui permettent au secteur de progresser sur ces questions en participant à ces travaux.

Le processus et calendrier de collecte

La collecte est ouverte à tout propriétaire ou utilisateur de bâtiment. Les données envoyées par le contributeur sont vérifiées, consolidées pour le calcul des indicateurs, puis intégrées au Baromètre. Pour compléter cette publication, une analyse individuelle est transmise à chaque contributeur via un rapport de benchmark.

La collecte de données reprend notamment des informations administratives et générales sur le bâtiment (surface, adresse, période de construction, etc.), des informations sur l’occupation et l’exploitation, et des données énergétiques et environnementales (énergie, eau, déchets, CPE, résilience).

Le kit de collecte comprend le fichier de collecte ainsi qu’un guide technique permettant d’expliciter la façon de remplir le fichier de collecte. Enfin, le référentiel est disponible sur demande.

La contribution à la base de données est volontaire. L’OID attache une importance particulière à la confidentialité des données et au processus qualité. Les données collectées sont confidentielles. La collecte et le traitement des données suivent le référentiel méthodologique défini par l’équipe de l’OID avec l’appui d’un groupe d’experts et audité annuellement par PwC.

Vous pouvez transmettre vos données jusqu’au 30 septembre 2022.

Kit de collecte du BPE

La notice de collecte du BPE est disponible à ce lien.

Le fichier de collecte est disponible à ce lien.

Pour consulter le guide technique, cliquez ici.

Documents en anglais disponibles début juillet sur demande.

 

Contactez-nous à l’adresse benchmark@o-immobilierdurable.fr pour en savoir plus !

PARTAGEZ CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin
Partager sur email
Partagez par E-mail

Plus d'ARTICLEs

Paris La Défense : un baromètre pour accompagner la transition énergétique et environnementale de ce territoire stratégique

3 octobre 2022

Actualités, événements : que s’est-il passé pour l’immobilier responsable en septembre 2022 ?

30 septembre 2022

DEET : une période de tolérance pour les déclarations sur OPERAT accordée aux assujettis jusqu’au 31 décembre 2022

29 septembre 2022